Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 16:07

(modifié le 4/9: ajout des photos du monument d'Osaka)

(modifié le 5/9: ajout de la partie Kawaraban)

 

Suite de (1), (2), (3), (4), (5) et (6)

23/12/1854 : Séisme d’Ansei Tokai (安政東海地震)[1]

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7e/1854_Ansei_Tokai_earthquake_intensity.png (Source : Wikimedia Commons)

 

De magnitude 8, 4 à son épicentre, 5 à Osaka, où plus de 200 maisons sont endommagées. Beaucoup de gens se réfugient sur des bateaux, ce qui leur sera fatal le lendemain.

 

24/12/1854 : Séisme d’Ansei Nankai (安政南海地震)[2]

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/06/1854_Ansei_Nankai_earthquake_intensity.PNG

(Source : Wikimedia Commons)

 

De magnitude 8, 4 à son épicentre, 5-6 à Osaka, le séisme entraîna un tsunami. A Osaka et Sakai, les vagues atteignirent 2,5-3 m de haut et s’engouffrèrent dans la Yodogawa et la Kizugawa. A Osaka, 1800 bateaux furent endommagés et 10 ponts s’effondrèrent après avoir été heurtés par de grands navires. Plus de 1000 personnes moururent noyées après que leurs bateaux se furent retournés (voir Tsuchiya-Kawata pour des cartes détaillées).

 

Bibliographie

T. Nagao, 1854 Ansei Nankai Earthquake Tsunami in Osaka; The Travel Time of the Tsunami and Heights of the Tsunami Run-Up, 歴史地震 23, 2008, p. 63-79 (en japonais; résumé en anglais; illustrations) (PDF)

 

A. Nishiyama, People’s reaction in Osaka to disaster from the 1854 Ansei Nankai earthquake, 歴史地震 19 号(2003 116-138 (en japonais; pas d’illustration) (PDF)


Y. Tsuchiya, Y. Kawata, RECREATION OF THE ANSEI NANKAIDO TSUNAMI IN OSAKA (1)-FLOOD DISASTER CAUSED BY THE TSUNAMI, 京都大学防災研究所年報. B = Disaster Prevention Research Institute Annuals. B 29 ( B-2 ) (1986) , pp.763 – 794 (en japonais; résumé en anglais; richement illustré) (PDF)

 

 Carte de l’ampleur du tsunami :

http://www.osakacity.org/uploaded/images/news/earthquakeexhibit.jpg

« The item being shown is a recording of the Nankai Earthquake in Osaka, recorded in Kawaraban


(Source de l’image)

 

Kawaraban

Un kawaraban, 瓦版 ou かわら版, littéralement “imprimé avec une tuile”, est une feuille d’informations, l’ancêtre des journaux.

En voici un autre mentionnant les bateaux venus s’écraser sur les ponts d’Osaka durant le tsunami :

http://www.um.u-tokyo.ac.jp/publish_db/1999news/02/images/035.jpg

(Source de l’image, un site de l’Université de Tokyo où l’on peut lire la transcription de cette feuille et voir d’autres kawaraban de 1854)

Monument d’Osaka : 大地震両川口津浪記

http://www.yomiuri.co.jp/photo/20120415-204889-1-L.jpg(Source de l'image)

http://cdn.mkimg.carview.co.jp/minkara/spot/000/000/567/367/567367/567367.jpg?ct=f25bdb2cfcbe(Source de l'image)

http://blog-imgs-42.fc2.com/a/t/a/atamatote/IMG_6387_3s.jpg(Source de l'image)

 

Erigé en 1855. Dans le texte, on peut lire le regret que les leçons du tsunami de Houei n’aient pas été retenues ; cela aurait permis de sauver des vies lors du tsunami de 1854 car les gens ne se seraient pas réfugiés sur des bateaux.

 

Le monument est nettoyé et l’inscription repeinte tous les ans les 23 et 24 août.

KawaguchiCeremonie2.jpg(Source de l'image)


Retranscription du texte et localisation (PDF): http://www.city.osaka.lg.jp/taisho/cmsfiles/contents/0000029/29264/00902.pdf

 

Monument de Sakai : 堺市大浜公園石碑文

http://nagorist.cocolog-nifty.com/photos/uncategorized/2012/03/13/0712240021.jpg

擁護璽 堺市 2007.12.24 撮影:今駒清則
"YOGOJI" Monument to the tsunami.
 Photo : KOMMA Kiyonori

(Source de l’image)

 

Ce monument-ci fait l’éloge des habitants de Sakai qui, eux, se sont réfugiés dans des temples et non sur des bateaux, « comme d’autres personnes qui ont ensuite péri» (je paraphrase). Cela les a sauvés. Nagao (2009) fait remarquer qu’il y a quand-même eu 59 victimes du tsunami à Sakai. Je me demande aussi quel besoin a bien poussé les survivants de Sakai à se comparer à d’autres plus malchanceux qu’eux. Mon impression, à parcourir le texte de Nagao, est que le monument de Sakai est bien postérieur (1895 ?) à celui d’Osaka. Serait-ce un symptome de rivalité entre les deux cités au sein de la Préfecture ?


Voir T. Nagao, The Memorial of the Ansei Nankai Earthquake Tsunami ‘Yogoji’ in Sakai City. The seal of Protection from the God,  歴史地震 24 (2009), p. 91100 (en japonais; édition du texte de l’inscription, résumé en anglais; nombreuses illustrations) (PDF)

 

Pour une comparaison avec des monuments de la Préfecture de Wakayama, voir T. Hatori, Field Investigation of the Nankaido Tsunamis in 1707 and 1854 along the Osaka and Wakayama Coasts, West Kii Peninsula, 東京大学地震研究所彙報. 55冊第2, 1980.11.15, pp. 505-535 (en japonais; résumé en anglais; richement illustré) (PDF)

 

Pour une étude des représentations de Namazu, qui ont fleuri après le tremblement de terre de Tokyo (Séisme d’Ansei Edo) en 1855 et qui font parfois allusion aux tremblements de terre précédents, voir G. Smits, SHAKING UP JAPAN: EDO SOCIETY AND THE 1855 CATFISH PICTURE PRINTS, Journal of Social History (2006), p. 1045-1078 (PDF)

 

 

Par exemple:

http://www2.edu.ipa.go.jp/gz/u1print/u1b/u1bc/u1bc02.jpg

(Source de l’image)

 

« The little catfish are labeled with references to earlier earthquakes that damaged urban areas; in Kyoto (M 6.5, 1830), Shianano (M 7.4, 1847), Odawara (M 6.7, 1853) and Ise (1854).” (Pour le dernier, je suppose qu’il s’agit du séisme d’Iga Ueno)

Citation extraite d’un beau poster de G. Smits, Evolution of the Catfish (Namazu) as an Erthquake Symbol in Japan (Seismological Society of America, 2006) (PDF)

 

(Une belle collection de Namazu-e sur le blog Pink Tentacle)

Partager cet article

Repost 0
osaquoi.over-blog.com - dans Histoire
commenter cet article

commentaires